En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Une pratique complémentaire ciblée

L’hypnose Ericksonienne est très respectueuse des valeurs de la personne et de son environnement. C’est une approche rapide, flexible, indirecte (à travers la visualisation d’images) et non invasive. Elle est à l’origine des psychothérapies brèves modernes comme la Programmation Neuro-Linguistique (PNL) et les thérapies systémiques.
 

Néanmoins, l’hypnose ne se substitue en aucun cas à la médecine. C’est une approche complémentaire. Il convient de rappeler que seuls les médecins peuvent poser un diagnostic, procéder à des recommandations ou à des prescriptions qu’il convient toujours de poursuivre.
 

L’hypnose Ericksonienne excelle dans son approche du développement personnel. Elle peut apporter des solutions intéressantes pour la gestion du stress en entreprise, la réussite scolaire, la préparation aux concours, l’accompagnement lors d’un changement de carrière, l’atteinte d’objectifs sportifs, la récupération physique et le développement de la confiance en soi, et bien d’autres encore.
 

Cette thérapie brève en pleine expansion permet de bénéficier de la mobilisation de toutes les ressources nécessaires pour effectuer les changements désirés à long terme.

Les fondamentaux de l'hypnose Ericksonienne, selon Milton Erickson

  • S'appuyer sur son inconscient
 
Sa conception de l'inconscient est totalement différente de celle de Sigmund Freud. Pour Milton Erickson, il n'est pas un « refoulé obscur », mais un « réservoir lumineux », à la fois gardien de toutes nos ressources intérieures et véritable force positive capable de créer des solutions pour résoudre nos problèmes.

Il est notre partenaire le plus solide et le plus sûr. Autonome, possédant ses modes de fonctionnement particuliers, notre inconscient détient sa propre sagesse. C'est sur celle-ci que l'on peut s'appuyer pour changer de vie ou de comportement.



network
 
  • Expérimentation de l'hypnose
 
  • Un moment de distraction, de rêverie, lorsque l’on se plonge dans une lecture passionnante... Dès que notre attention se déplace en dehors de notre état de conscience, nous basculons dans un état de « transe commune » très similaire à celui de l’état hypnotique.
 
  • Il ne s’agit pas d’un état passif, comme certaines croyances peuvent le faire croire, mais bien actif, durant lequel peuvent arriver beaucoup de choses. Nous pouvons alors commencer une communication directe avec notre inconscient, les limites habituelles de la pensée étant provisoirement suspendues.


chakra

Comment se passent les séances d'hypnose Ericksonienne ?

 

Le thérapeute induit chez son patient un état hypnotique qui lui permet d'accéder à son inconscient. Si la relaxation est souvent à l'origine de cet état, d'autres manières de faire sont possibles comme la mise en avant de la parole ou du langage symbolique (métaphores).

Le thérapeute, qui induit la modification de la conscience, se positionne également comme un guide. En effet, il invite son patient à orienter son attention sur un souvenir positif et à s'exprimer à ce sujet. Son rôle est ensuite de soutenir son imaginaire, par le biais de la conversation, pour l'aider à trouver lui-même les ressources qu'il possède et qui pourront l'aider à résoudre ses problèmes.



lotus
Nos limites sont dans notre Carte du Monde, c'est-à-dire dans la représentation subjective que nous en avons, et non dans le monde réel.

L'hypnose Ericksonienne en pratique

Une séance dure environ 1 heure. Étant une thérapie brève, l'hypnose Ericksonienne se pratique en général sur 5 à 10 séances, à la fréquence idéale d’une fois par semaine. Il faut compter aux alentours de 50 pour une séance individuelle.

euro